Sortie « sans raquettes »

Bonjour à toutes et tous, comme chaque année les deux classes à enseignant masculin ont effectué une sortie dans le Vercors drômois, plus exactement sur le site de Font d’Urle, le site habituel du Grand Echaillon étant fermé pour manque de neige.

1h45 de trajet aller, sans vomi (youpi !!!) et nous voilà à la station, découvrant ça et là quelques plaques enneigées, pour le plus grand bonheur des élèves. « Oh, t’as vu maître toute la neige, t’avais dit qu’y en avait pas !!!! ».

Martin, responsable de l’UGSEL est notre guide pour cette journée. Il nous amènera à travers les bois et les plaines (parfois dans la neige), pour une balade avoisinant les 3 km.

Quelques arrêts pour mettre en évidence des traces de la faune locale, qui n’a pas daigné pointer le bout de son nez malgré un silence exemplaire de nos chers bambins (#ironie), et nous voilà déjà de retour à la salle hors-sac pour ce qu’attendaient (depuis la descente du car) tous les élèves : les chiiiiiiiips, les sandwiches, les bonbons !!!!! Le repas s’est très bien déroulé, dans une relative bonhomie, les élèves n’hésitant pas à partager leurs victuailles.

Puis, vint LE moment, celui pour lequel ils ont accepté de se coltiner une marche sans trop rechigner : celui de la luge !!!!!

Une piste spéciale luge était ouverte et libre, couverte d’une fine couche de neige, encore relativement praticable. Dans de bonnes conditions météo, les élèves ont enchaîné les montées et descentes, là encore en partageant les luges.

D’autres, pas intéressés ou pas patients, ont opté pour des activités telles que la bataille de boules de neige (les garçons évidemment) ou la confection de bonhommes de neige (les filles, qui d’autre !)

1h45 de trajet retour (avec vomi ce coup-ci !!) et voilà tout le monde à Tain, la plaine et sa douceur du mois de février.

Encore une belle journée « raquettes », qui montre que les élèves peuvent vivre ensemble, dans le partage et la bonne humeur.

Merci aux parents accompagnateurs, aux élèves, aux enseignants et à Martin d’avoir permis cette sortie nature, en toute sécurité.

Merci pour la collecte de jouets !

Bonjour,

Nous vous écrivons pour vous remercier de votre participation à la collecte de jouets au profit du Secours Populaire.

Votre geste à permis aux enfants de croire en la magie de Noël.

Les bénévoles du Secours Populaire ont été ravis et même agréablement surpris du nombre de jouets collectés !

Salutations distinguées.

Les étudiants de St Denis du BTS ESF.

La cantine au goût des régions de France

Cette semaine, au restaurant scolaire, nous goûtons la Bretagne, l’Alsace, l’Auvergne/Rhône Alpes et la Provence, miam miam miam !

Anne-Catherine, Steve et Linda ont refait les décorations de la cantine à la mode bretonne, alsacienne, auvergnate et provençale (et aussi à la mode de chez nous) pour accueillir les élèves ce lundi 7 octobre. Notre cantine était toute pimpante : ballons, guirlandes, photos aux couleurs de chaque région : bretzels, cigognes, vaches, fromages…

Lundi, nous nous sommes régalés de soupe de poissons, coquilles St Jacques, far…

Mardi, c’était choucroute et tarte aux mirabelles…

Vivement jeudi pour l’aligot auvergnat et vendredi pour la poëlée camarguaise et la tropézienne !

Et bravo à Linda, notre cuisinière préférée !!!

Musiques du Monde en cycle 2

Nos 4 classes de cycle 2 ont choisi pour cette année le thème des musiques du monde, toujours dans le cadre de notre projet sur la différence.

Comme entrée en matière, un concert de polyphonies corses par le choeur de Sarthène, vendredi 27 septembre à la collégiale Saint Julien de Tournon dans le cadre du Festival Vochora.

Monsieur Lacombe nous a expliqué les différentes voix d’hommes, et chacun des chanteurs nous a fait entendre son timbre : contre-tenor, tenor, barytons, basse.

Les enfants ont fait preuve d’une belle qualité d’écoute et d’ouverture d’esprit, même si les avis étaient partagés. Certains enfants on bien ressenti l’émotion dégagée par la profondeur de ces voix dans ce cadre privilégié. « C’était beau, ça m’a mis de l’eau dans les yeux » dira un élève de CP.

Pour terminer, les chanteurs sont descendus pour être à côté de leur public qui avait le droit d’essayer de les distraire par des grimaces… Mais ils sont restés imperturbables !