Tous les articles par Florence Reyne

CONCOURS NATIONAL DE MATHEMATIQUES PANGEA 2019

Il y a 250 millions d’années, la masse terrestre de la Terre a été combinée en un seul super continent appelé la Pangée (Pangea), qui a formé plus tard les 5 continents connus.

Les organisateurs du Concours National de Mathématiques  ont voulu réunir des jeunes de différents établissements scolaires privés et publics  au moyen d’un langage universel : les mathématiques. C’est la raison pour laquelle ce concours porte le nom de Pangea.

Pangea est un concours européen, gratuit et sans engagement. Son but est de faire aimer les mathématiques aux enfants. Cette discipline joue un rôle principal dans l’éducation scolaire. Il ne faut pas oublier aussi que les mathématiques sont au coeur de notre quotidien….

En France, le premier concours a eu lieu en 2012 avec une participation de 500 élèves issus de CM1/CM2/6ème/5ème/4ème/3ème.

En 2018, il y avait 22 000 élèves participants !

Comment cela s’est déroulé en 2019 :

1) Les écoles qui souhaitaient participer ont inscrit par internet les classes volontaires avant le 6 février 2019

2) Les épreuves de qualifications ont eu lieu dans toutes les écoles françaises inscrites du 11 au 17 mars 2019, semaine nationale des mathématiques.

3) Les résultats ont été transmis aux écoles et à chaque élève à partir du 17 avril 2019

4) Il y a 4 finales régionales : l’une à  Paris (le 18 mai), l’une à Strasbourg (le 1er juin), l’une à Toulouse (le 25 mai) et celle qui nous concerne a eu lieu à Lyon   (Région Auvergne-Rhône Alpes) le 4 mai.

Les résultats pour la Région Auvergne Rhône-Alpes (constituée de 12 départements) :

3 771 CM1 participants / 40 enfants retenus pour la finale. May CHIVAL en faisait partie.

Elle a terminé 8ème lors de la finale samedi dernier : bravo à elle !

5 380 CM2 participants / 40 enfants retenus pour la finale. Aubin GRENARD en faisait partie.

Il a terminé 1er lors de la finale samedi dernier : félicitations à lui !

A l’école Notre-Dame de l’Hermitage, nous sommes, comme le sont leurs parents et eux-mêmes bien sûrs, très fiers d’eux.  

Aubin et May sont repartis avec un tee shirt souvenir du concours, un sac avec divers cadeau + pour Aubin, un chèque cadeau, une médaille et un trophée pour l’école.

Poisson d’avril !

D’habitude, le 1er avril, les enseignants ont droit  à des poissons scotchés (et même collés cette année !) dans le dos toute la journée !

C’est fait de façon plus ou moins discrète  mais les enseignants s’y prêtent de bon cœur : les enfants aiment tellement ce jour-là !!!!

Cette année leurs maîtres et maîtresses ont voulu eux aussi leur faire un poisson d’avril. Il y a eu dans une classe la date du 32 mars à écrire, dans d’autres, une demande du Ministère de l’Education de devenir ambidextre et pour d’autres, l’obligation de garder derrière l’oreille son stylo afin d’éviter les pertes.

Et cela a marché ! Cela a même résisté au retour des externes chez eux à midi, revenus l’après-midi avec la révélation par  leurs parents que c’était un poisson d’avril. Heureusement que nous avions des papiers « officiels » du Ministre de l’Education.

A l’année prochaine……..

La Grande Lessive

Cette année, pour la première fois, l’école Notre-Dame a participé à La Grande Lessive qui a eu lieu le jeudi (c’est toujours un jeudi) 28 mars.

Toutes les écoles Tainoises participaient, dans le cadre du projet avec la Mairie « de la Différence à la Fraternité » : les dessins étaient exposés sur des fils tous ensembles.

Le thème de cette année était : De la couleur !

Exceptionnellement, les enfants n’ont pas pu se rendre sur place afficher leurs dessins. Des interventions étaient prévues à l’école pour les plus grands. Et se rendre sur la Place du Taurobole n’était pas évident pour les petits de maternelle. Ce sont des adultes de l’école qui ont accroché environ 270 dessins sur des fils à l’aide de pinces à linge en bois.

Les enfants étaient invités à aller voir cette Lessive, à récupérer leurs dessins puisqu’elle devait rester sur la place Taurobole jusqu’à dimanche soir selon la Mairie.

Et cela a bien été le cas, contrairement à une information qui a circulé dès vendredi matin : les dessins avaient juste été déplacés au fond de la Place Taurobole pour laisser l’endroit initial, libre pour une manifestation sportive.

Les élèves ont pu retrouver leurs dessins ce lundi matin, récupérés dimanche soir sur les fils par Mme REYNE