Archives pour la catégorie CE1 – CE2 AC

Classe de Mr CHEVALIER

Ateliers arts visuels avec Odile Ode

Odile Ode, artiste peintre, est venue à l’école, dans notre nouvelle magnifique salle d’arts visuels, afin de mener un projet commun à toutes les classes, de la petite section aux CM2, en lien avec le thème de notre projet d’établissement : « vivre ensemble en reconnaissant et acceptant nos différences » .

Chaque classe a travaillé autour d’un artiste, l’objectif étant de produire et d’exposer une œuvre en essayant de reprendre la manière de faire de l’artiste sélectionné et mettre en avant les différences (le handicap, la tristesse, la solitude, les rondeurs, la cécité…). Après une première séance d’observation et de test, les élèves ont eu 3 séances d’environ 2 heures pour mener à bien se projet, découvrir et éprouver les techniques, le vocabulaire d’art visuel. Ils ont ainsi pu se confronter à la technique du dégradé, l’utilisation de guides pour équilibrer un visage, repérer et tracer les lignes principales d’un sujet, utiliser la craie pastel ou craie grasse, le marqueur, ….

Bernard BUFFET était l’artiste de notre classe, en lien avec sa série de portraits sur les clowns tristes. Le travail s’est axé sur l’observation et le repérage des lignes de force, le contraste et le dégradé, ainsi que le tracer du visage avec émotion bien précise.

Au départ, il s’agissait de détecter puis tracer les lignes principales d’éléments de paysages locaux (l’école, la chapelle, la passerelle, les vignes). Dur dur !

Ensuite le portrait a fait son apparition (contour du visage, puis les lignes de guidage pour placer, de manière équilibrée, les éléments du visage, leur disposition, leur orientation, etc…).

Des lignes droites, en plein visage ! Mais où va-t-on ?!

Les premiers ressentis des élèves se faisaient entendre, et peu étaient confiants sur la suite à donner.

Petit à petit, les consignes professionnelles d’Odile ODE, l’aide (« moins professionnelle mais ça va on se débrouille ») d’Audrey et de M. Chevalier, le tracer des lignes principales au marqueur, l’effacement des lignes de guidage, et l’apport de couleur à la craie, ont fait apparaître les premières remarques de contentement et de satisfaction d’un travail vécu au départ comme « mal-engagé ».

« Ah, finalement c’est beau ce que j’ai fait ! »

« On dirait qu’il prend vie ».

Quelques finitions ça et là, la pose d’un fixatif sur la craie et le tour est joué. Le résultat sera à découvrir lors d’un vernissage officiel, le jour des portes-ouvertes de l’école.

Sport : cycle lancers

Les CE1-CE2 de M. CHEVALIER ont débuté un cycle autour de la technique du lancer.

Lors des séances, les élèves pratiquent le lancer sous plusieurs formes afin d’expérimenter diverses actions motrices plus ou moins efficaces selon l’objectif de chaque atelier.

A l’atelier « lancer loin » : il s’agit de lancer un projectile le plus loin possible, en veillant à ce que celui-ci reste dans une zone correspondant à un couloir de 2 mètres de largeur.

Un autre atelier « type bowling » a pour objectif de renverser des boîtes, en faisant rouler un projectile, en restant a une certaine distance.

Un autre atelier demande aux élèves de lancer puis de rattraper un ou plusieurs foulards ou balles de jonglage.

Un quatrième atelier a pour objectif d’atteindre une cible à l’aide d’une raquette en lançant un projectile (balle en mousse ou volant de badminton).

Enfin le cinquième exercice consiste à lancer un projectile avec précision pour atteindre soit une caisse en bois avec un petit sac de riz ; soit un piquet vertical à l’aide d’un cerceau.

Comment être efficace pour réussir ? Quelle prise pour le projectile ? Se met-on de face ou de profil par rapport à la zone à atteindre ? Faut-il lancer haut ou bas ?

Autant de questions qui se posent… et des réponses qui n’arrivent qu’avec la pratique et les conseils divers de Stéphanie, M. Chevalier et des camarades eux-mêmes.

Sortie au Grand Echaillon

Winter is coming

Depuis plusieurs années déjà, les classes de M. LOUVAT et M. CHEVALIER effectuent une sortie scolaire au Grand Echaillon, dans le Vercors drômois.

La route du col des Limouches étant verglacée, le chauffeur Yvan (que l’on remercie vivement) a préféré installer les chaînes, pour garantir une stabilité au bus lors des derniers kilomètres.

Certains veillent à la sécurité du transport, d’autres prennent des photos …

Cette année, en plus d’une très belle neige, et de nombreux rayons de soleil, les marcheurs blancs ont eu le droit à un froid glaçant.

Cela n’a pas empêché tous les petits marcheurs, chaudement habillés et équipés de leurs raquettes, de partir pour une randonnée dans les bois. Tous ?! Non, une irréductible petite gauloise, embêtée par un pépin de santé, a préféré déambuler dans la forêt à bord de son carrosse, bien aidée par sa courageuse maman.

Martin, notre super accompagnateur de l’UGSEL, a pu expliquer à plusieurs reprises la vie des animaux de la forêt du Grand Echaillon (renards, écureuils, chevreuils, lièvres) et indiquer quelques traces laissées çà et là par la faune locale.

Après un périple d’une heure et demie sous les bois, l’ascension d’un mur de neige, les multiples chutes, les premières plaintes (« j’ai faiiiiiiiiiim, c’est quand qu’on maaaaaaaange ? »), les premiers gémissements venaient à se faire entendre (« ma main est givrée »).

Un dernier effort de chacun mena la horde de marcheurs directement à la salle prévue pour se restaurer.

Voyant arriver ces-derniers, les quelques skieurs du vendredi ont rapidement décampé, nous laissant seuls maîtres des lieux. Ni une ni deux, sans exception, épuisés et affamés par tant d’efforts, les enfants se jetèrent sur leurs sandwichs, leurs paquets de chips et autres collections de paquets de bonbons.

Enfin repus, le temps de laisser place nette, les esprits étaient tournés vers la suite : luge et bonhomme de neige !

Un grand espace rien que pour nos deux classes, du soleil, pas de randonnée, des luges, de la neige fraîche = ¾ d’heure de B-O-N-H-E-U-R !

Cette sortie scolaire aura été marquée par un super état d’esprit de chacun, tourné vers l’appréciation de l’instant, le partage d’une expérience différente, nouvelle avec les copains/copines.

14h30, appel au rassemblement. Fin des activités, et début de la phase « passage aux toilettes -changement de vêtement – lancer des dernières boules de neige – photos ».


15h : le car démarre, direction Tain.

Les enseignants tiennent à remercier les mamans qui ont pu accompagner la horde ainsi que notre chauffeur préféré : Yvan.

Une journée parfaite (et froide).

Les Sénégazelles avec Mme Nadia FAYOLLE

Madame Fayolle va participer à une course au Sénégal appelée la « Sénégazelle », avec d’autres mamans, au mois d’avril.

Cette course a un double objectif :

  • sportif : courir environ une dizaine de kilomètres par jour
  • humanitaire : apporter à chaque étape du matériel scolaire aux enfants des écoles.

Ce jeudi 24 janvier 2019, Madame Fayolle est venue raconter son projet aux enfants de toutes les classes et leur montrer un petit reportage sur les courses précédentes. Elle a sollicité l’aide des enfants car il lui faut apporter un minimum de 40 kg de fournitures.

Elle a remis aux enfants une liste des fournitures qu’elle souhaite emporter au Sénégal. Il lui manque notamment : des ardoises (noires), des craies, des taille-crayons, des ciseaux, des règles, équerres, compas, rapporteurs, des trousses, petits sacs…

Les enfants ont déjà été bien généreux… Ils peuvent continuer d’apporter du matériel jusqu’aux vacances de février.

UN GRAND MERCI A TOUS !