Archives pour la catégorie CE2 SR

Classe de Mme ROZERON

Action… Coupez… !

Et voilà notre semaine 100% CINEMA qui se termine déjà.

Nous commençons cette journée de vendredi par choisir le titre de notre film. Un petit vote difficile à départager. Nos intervenants sont obligés de voter aussi ! Et ce sera… tadam : « Le Diamant Vert » !

Les Diamants Verts

Simon nous montre quelques affiches de cinéma et nous donne les éléments qui doivent y figurer. Puis les enfants se mettent au travail avec application pour faire les affiches du film.

Après la récréation, Simon nous parle de l’histoire du cinématographe. Ce sont 2 frères, Louis et Auguste Lumière, originaires de Lyon, qui ont inventé cette drôle de boite appelée caméra. Bien plus grosse que celles d’aujourd’hui, elle projette des images imprimées sur de longues bandes enroulées autour d’une grosse bobine. Elle est actionnée à la main par une manivelle.

Il nous a montré le tout premier film de l’histoire du cinéma : l’arrivée d’un train en gare de La Ciotat. Pas de son et des images en noir et blanc. Puis nous regardons : « la sortie des usines Lumière ». Ensuite « l’arroseur arrosé » : le premier gag de l’histoire du cinéma. Ce ne sont plus de simples images qui reflètent la réalité, il y a déjà une recherche de scénario.

Ces films sont très courts bien sûr !

Il nous parle de Georges Méliès, un magicien qui va utiliser des trucages optiques. Nous regardons « l’homme à la tête de caoutchouc » : trop fort les effets spéciaux pour l’époque !

A partir de là apparait vraiment le cinéma : Charlie Chaplin et ses films burlesques, Buster Keaton et ses cascades live (pas de doublure !) etc…

Pour notre dernière après-midi, Simon nous montre des films anciens : du Chaplin, du Méliès. Pendant ce temps, Quentin prend les enfants deux par deux pour leur montrer le montage vidéo.

Puis vient l’heure du quiz : serez-vous aussi forts que vos enfants qui ont obtenu 10/10 ?!! Bon c’est vrai que nous avons uni nos… lumières !

  1. Quel était le rôle de Quentin pendant la semaine ?
  2. Quel est le genre cinématographique de notre film ?
  3. Quel est le métier des personnes chargées des lumières sur un tournage ?
  4. Où se passe l’action principale de notre film ?
  5. Que met-on sur les trépieds des lumières pour les stabiliser ?
  6. Que se passe- t-il si je m’habille en vert sur un fond vert ?
  7. Quel est le prénom d’au moins un des frères Lumière ?
  8. Citer les 3 éléments qui font le son d’un film.
  9. Qu’ont filmé les frères Lumière dans leur tout premier film ?
  10. Quel est le nom donné à la fin du film, quand défilent les noms des participants ?

Réponses 1 réalisateur 2 film policier 3 électriciens  4 dans un musée  5 des gueuses 6 je disparais 7 Louis/Auguste 8 texte bruitage musique 9 arrivée d’un train en gare 10 générique

Nous avons regardé les résultats de notre collaboration : les films d’animation que nous avons doublés, le début du  « Diamant Vert » monté. Très satisfaisant !

Puis nous avons pris le temps d’un petit retour sur la semaine… Les avis sont unanimes, cette « parenthèse cinéma » a été fantastique !

Avant de sortir pour la surprise promise par nos intervenants, nous poussons ensemble un cri de FIN DE TOURNAGE, concentré de toute notre énergie, notre concentration, notre joie, notre fierté partagées cette semaine !

Merci à l’OGEC , à l’APEL et aux parents d’élèves pour le financement de ce beau projet.

Merci à nos intervenants de la Pantomime Lumineuse pour leurs compétences techniques et pédagogiques : Quentin et Simon pour notre classe, Antonin et Caroline pour la classe d’Amandine et leurs stagiaires Louis et Emma.

Et bonne semaine Cinéma aux CE1/CE2 et aux CE2 qui prennent la suite… Enjoy !

Au fait, la surprise, c’était un goûter !!

Action… !

JOUR 3

Matin : Dès notre arrivée en classe, nous enfilons nos costumes. Heu… pas si facile, nous devons être habillés exactement pareil que mardi !

Puis comme d’habitude (si si, au troisième jour, nous avons déjà pris des habitudes !) nous nous partageons en deux groupes.

Le groupe 1 part avec Quentin pour continuer le tournage du film.

Le groupe 2 pendant ce temps travaille sur le générique avec Simon. Il prend plusieurs vues des enfants dans la cour : cachés derrière l’arbre, devant la fresque, en rond autour de la caméra… En classe, il nous montre les vidéos qui sont sont stockées sur la toute petite carte SD. Il nous explique comment il pourra ajouter les prénoms sur les images au fur et à mesure.

Puis il nous parle des métiers du cinéma, et plus particulièrement de celui d’électricien.

Et après la récréation, vous avez tout compris, on a interverti les groupes (comme d’hab !!).

Après-midi : En début d’après midi, Quentin nous a fait une belle surprise : il a terminé la première partie du film, avec les décors et tout et tout. Le résultat est bluffant, et les enfants sont plus que ravis.

Puis un groupe est parti pour la fin du tournage (eh oui, déjà !) avec Quentin.

L’autre groupe, pendant ce temps, a travaillé sur un atelier cadrage avec Simon. Il nous a appris les différentes valeurs de cadre :

  • le plan d’ensemble est une vue très large, on l’appelle aussi plan de situation.
  • le demi-ensemble : on voit l’action dans son décor
  • le plan moyen : on voit le personnage de la tête aux pieds
  • le plan américain : on voit le personnage jusqu’à la hauteur de ses colts !
  • le plan taille
  • le plan poitrine
  • le gros plan
  • le très gros plan.

Après avoir bien compris la théorie, nous passons à la pratique : Simon branche la caméra sur le vidéoprojecteur et chacun vient filmer un camarade et fait deviner aux autres le plan choisi.

Ensuite, il nous a parlé des mouvements de caméra :

  • le mouvement panoramique : la caméra tourne autour d’un point fixe
  • le travelling : la caméra accompagne un déplacement

Les cameramen en herbe que nous sommes se sont entrainés au mouvement panoramique en suivant le trajet d’un copain.

Et devinez quoi ? on a inversé les groupes après la récréation !!

Et voilà… encore une belle journée 100% cinéma… ça va être un peu difficile de reprendre les cartables la semaine prochaine !!!

Silence… Action… !

Jour 1

Du 31 janvier au 4 février, notre classe de CP/CE1 vit une semaine hors du commun : une classe Cinéma. De leur côté, les CP de maitresse Amandine vivent la même chose. Et la semaine prochaine, ce sera au tour des CE2 de maitresse Guylaine et des CE1/CE2 de maitre Arnaud de vivre cette formidable aventure.

Nous travaillons avec Quentin pour le tournage, avec Simon pour les ateliers techniques et  Louis qui est stagiaire. Facile, nous  avons rapidement mémorisé leurs prénoms ! C’est plus compliqué pour eux, mais ils sont drôlement forts : à la fin de la première  journée, Quentin connaissait déjà tous les nôtres presque sans se tromper. Il faut dire que son métier, c’est aussi comédien, il a l’habitude d’apprendre !

Quentin, Simon et Louis se présentent à la classe.

Matin :

Après les présentations, nous avons trouvé ensemble la définition du cinéma : l’art de raconter une histoire en associant le son et l’image.

Nous avons travaillé le vocabulaire du cinéma, puis des émotions en fonction de leur intensité et comment les faire passer à travers la caméra.

Chacun est venu faire un petit essai caméra pour exprimer une émotion. Pas facile du tout d’oser le faire devant tout le monde, la première fois surtout ! Mais au final, tous les élèves ont dépassé leur appréhension !

Nous avons ensuite réfléchi sur les genres cinématographiques afin de choisir celui qui nous plaisait le plus. Le film policier a gagné haut la main.

Puis nous avons donné toutes nos idées pour créer le scénario. Quentin a synthétisé et construit la trame du scénario et défini les différents rôles.

Après-midi : en deux groupes

Le groupe 1 a fait des prises de vues individuelles avec Quentin sur fond vert. Puis le casting, afin d’attribuer à chacun un rôle qui lui convient.

Le groupe deux a regardé une vidéo sur les effets spéciaux avec le fond vert, puis dès que les premières prises de vues individuelles des camarades du groupe 1 ont été prêtes, Simon nous a montré comment les transformer grâce au logiciel de montage : on enlève le fond vert avec la pipette, on le remplace par le fond de son choix, et on peut même rajouter des éléments. C’est comme ça que Romane apparait et disparait comme avec une cape d’invisibilité, que Liam peut tenir une toute petite fée Elyna sur sa main, que Hamza a une boule de feu qui sort de ses mains… Ou que nous avons un super héro volant dans notre classe !

Après la récréation, nous avons interverti les rôles.

Avant de finir la première journée nous avons fait un récapitulatif :  personnages de notre film, costumes à prévoir, accessoires… pour le lendemain.

Jour 2

Matin :

Nous nous retrouvons pour le jour 2. Marius, qui était absent, rejoint notre magnifique équipe !

Quentin attribue un rôle à chaque élève. Quelques déceptions… vite oubliées… Nous mettons en commun les éléments de costume que chacun a apportés et on costume chaque groupe de personnages.

Et de nouveau, nous partageons la classe en deux.

Un groupe avec Quentin tourne les premières scènes.

Un groupe avec Simon travaille sur les bruitages.

A partir d’une scène de Toy Story, dont Simon a retiré la bande son,  les enfants imaginent les bruits qui pourraient correspondre aux images. Grâce encore à son logiciel de montage, chacun vient faire un bruitage en le synchronisant au mieux avec l’image. Heureusement, Simon peut un peu tricher, c’est difficile de caler exactement le bruitage sur l’image ! Après la récréation, nous inversons les groupes.

Après midi :

Nous commençons par un petit moment en commun : pendant le temps de midi, Quentin a pu monter dans l’ordre les premiers dialogues, pour nous donner un petit aperçu du film.

Puis les ateliers en 2 groupes reprennent.

Le groupe 1 avec Quentin continue le tournage du film.

Le groupe 2 avec Simon travaille sur un nouvel aspect technique : le doublage. Après avoir visionné un reportage qui montre en parallèle des films d’animation et les acteurs qui ont prêté leur voix aux personnages, les enfants imaginent et enregistrent les voix d’un extrait de « Monsieur Patate ». On peut même transformer une voix en ralentissant ou en accélérant la vitesse !

Journée n°2 terminée, ça passe si vite ! Vivement jeudi !