Archives pour la catégorie CE1-CE2 SR

Classe de Mme ROZERON

Des nouvelles des bonbons !

Lors du dernier atelier caté, nous avions proposé aux élèves de cycle 2 (GS/CP, CP/CE1, CE1/CE2) de faire une collecte de bonbons pendant le temps de carême. Il s’agissait de se priver d’un ou plusieurs bonbons dans le but de les partager.

Résultat : 40 kg de bonbons collectés. Grâce à Soeur Marie Thérèse, ces bonbons sont partis direction Madagascar, où ils seront distribués aux enfants des écoles de notre congrégation.

UN GRAND BRAVO A TOUS POUR CE BEL EXEMPLE DE PARTAGE !

Handisport

Mardi après-midi, les élèves de Mme REYNE, Mme ROZERON, M. LOUVAT et M. CHEVALIER ont eu la chance de pouvoir participer à des ateliers organisés par le Comité Handisport Drôme.

Le Comité Handisport de la Drôme avait mis à disposition 6 intervenants (Arnaud, Wilfried, Jean Noël, Karine, ……, …..) afin d’encadrer la centaine d’élèves de l’école.

Un premier temps de « théorie » a été organisé en tribune, afin de jauger les connaissances des élèves à propos des différents handicaps. Les élèves ont ainsi pu faire part de leurs connaissances et parfois même de leur vécu personnel, ayant un ou plusieurs proches en situation de handicap.

Il fallait donc distinguer :

– les handicaps physiques : paraplégie, hémiplégie, tétraplégie, Infirmité Motrice Cérébrale.

– les handicaps sensoriels : personne aveugle ou mal-voyante, sourde ou malentendante, muette.

Dans un second temps, bien plus long cette fois, les élèves sont allés pratiquer diverses disciplines handisports, sous les conseils professionnels des intervenants.

Un atelier proposait de découvrir les différents modèles de fauteuils roulants, leurs fonctions et spécificités. Comment ça se range ? Comment ça freine ? Pourquoi les dossiers n’ont pas la même hauteur ? Et pour pas tomber en arrière ? Comment ça tourne ? Pourquoi les roues sont penchées ?

En acte, et grâce à des explications claires et à la portée de nos élèves, cet atelier répondait parfaitement à ces questions basiques, d’élèves en quête de réponses sur ce milieu inconnu qu’est le monde des personnes en situation de handicap. En fin d’atelier, les élèves ont pu manipuler, « piloter » un des fauteuils mis à disposition au travers d’un petit parcours, afin de mieux comprendre la plus simple des difficultés : avancer et tourner !

Au travers d’un deuxième atelier, les élèves découvraient le langage des signes et découvraient ainsi toute la difficulté de communiquer en situation de surdité. Il fallait donc d’abord mémoriser quelques mots : orange, violet, vert, bleu, rouge, petit, moyen, grand, barrière, ballon de foot, de volley, de rugby, de handball, milieu, gauche et droite. Ensuite, à l’extrémité d’un parcours, un élève « sourd » muni d’un casque anti-bruit devait rejoindre l’élève « guide » à l’autre extrémité, en suivant les indications en langues des signes. Les élèves ont beaucoup aimé cet atelier et ont été relativement performants.

Le troisième atelier était consacré à la découverte du basket-fauteuil. Les élèves ont disputé un petit match afin de mesurer la difficulté de la tâche « piloter un fauteuil tout en passant ou recevant un ballon ». Ils ont aussi découvert un autre type de fauteuil, spécifique à ce sport.

Enfin, le quatrième atelier a permis aux élèves (et aux enseignants) de découvrir la boccia (discipline paralympique), dérivée de la pétanque, que l’on pratique à l’aide (ou non) d’une « rampe de lancer », l’objectif est de lancer une boule lestée (rouge ou bleue) au plus près d’une boule cible appelée « but » ou « jack » (boule blanche).

Cette sortie s’inclue parfaitement dans le cadre de notre projet de « Vivre ensemble avec ses différence » dans le sens où les élèves ont pu « expérimenter » de manière ludique, des outils et activités dont peuvent bénéficier les personnes en situation de handicap.

Pendant les ateliers, l’on pouvait entendre : « j’en veux un ! », « trop bien le fauteuil roulant !». Bien sûr, ces activités ont été vécues comme des activités « fun », type skate ou trottinette. Un travail de prise de recul sera effectué en classe par les enseignants afin de relativiser ce sentiment et d’aller vers la découverte de la notion d’empathie. « Comment fais-tu à l’école en fauteuil roulant ? ».

Nous remercions vivement le Comité Handisport de la Drôme, notre cheffe d’établissement et la mairie de Tain qui ont permis cette demi-journée découverte.

L’age de glace à NDH

Le 8 mars, Christophe Domange, papa d’élève de notre école, est venu faire découvrir un talent particulier aux élèves. Et quel talent !!!! Monsieur est sculpteur sur glace ! Il a d’ailleurs remporté les championnats du monde de sculpture sur glace l’an dernier, en Italie. Rien que ça !

Christophe est ainsi intervenu toute la journée, sculptant deux blocs de glace, d’un mètre de haut, pour un poids d’environ 120 kg chacun !

Les classes ont défilé tout au long de la journée, par tranches de 30 minutes, afin d’observer la maîtrise et le savoir-faire de Christophe.

Au-delà ses compétences artistiques et techniques, nous souligneront également les qualités pédagogiques, et d’écoute de ce papa qui ont permis aux élèves de poser toutes les questions possibles à propos de cette étrange activité qui débarquait sous leur préau, les privant une journée entière de foot !

Et ça n’est pas tout !! Chaque élève, de chaque classe, a pu également manier l’un des outils nécessaires à la confection d’une œuvre sur glace.

Un grand merci à Mr Domange pour la qualité de son intervention, sa bienveillance et sa patience auprès de nos élèves.

Défilé du carnaval

Douceur, soleil, couleur, bonne humeur. Voilà résumée en quelques mots la journée de Mardi Gras.

Les classes de l’école, toutes, de la Petite Section aux grands CM2 ont participé au défilé à travers Tain, bien encadrés par les enseignants, de nombreux parents, et des membres de la gendarmerie nationale.

Destination : le parc du Chayla pour y contempler la crémation des Carmantrans fabriqués par les écoles tainoises. L’école Notre Dame, avait encore cette année (merci Serge et Florence), apporté un magnifique arbre à cauchemars, sur lequel les élèves avaient pu accrocher les dessins de leur plus terribles cauchemars pour les faire disparaître.

Tout au long du trajet, les élèves ont pu montrer aux tainois leurs plus beaux costumes, et également faire entendre leurs voix et/ou leurs instruments de musique apportés pour l’occasion. Mention spéciale à Mme Sisoix, qui a accompagné le cortège au son d’un saxophone. La classe totale !

Nous remercions tous les élèves pour leurs enthousiasmes, les parents accompagnateurs ET le parents spectateurs. Bravo aux adultes (parents et enseignants) déguisés !

Encore un bon moment partagé à l’école Notre Dame de l’Hermitage.